The Lone Drawer

20 octobre 2019

Playing for change (4)

pfc4

Comme d'hab', p'tit son qui va bien.

Posté par LoneDrawer à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Tant pis pour l'amour ou Comment j'ai survécu à un manipulateur

J’ai découvert le travail de Sophie Lambda il y a quelques temps déjà. Grand fan de son trait et de son humour, je n’ai pourtant jamais commenté sur son blog.

Jusqu’à ce qu’elle mette cet article en ligne qui m’a beaucoup parlé. J’ai eu un passé amoureux plutôt difficile et lire ces quelques lignes m’avaient ému. Laurel a ensuite publié quelques clichés de l'auteure, qui m'ont inspiré ces dessins:

Sophie Lambda 2

Sophie Lambda 1

Par la suite, j’ai donc appris que Sophie Lambda allait publier un livre sur sa relation avec un manipulateur, dont voici le résumé :.

« Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique. »

Je vais être honnête, je ne suis pas quelqu’un de facile du tout à vivre. Bipolaire, désormais relativement stabilisé, pas mal de problèmes persos difficiles à gérer, les ruptures ont toujours été pour moi quelque chose de très difficile à vivre. Si bien que j'ai choisi, partiellement pour ces raisons, de ne plus infliger ma petite personne à qui que ce soit. J'emmerde personne, personne m'emmerde. Fair deal.

Étant célibataire et conscient de mes défauts, cela m’arrive parfois de penser au passé et à ce que j’ai pu apporter ou faire subir à mes exs. Comme je vis reclus, sans beaucoup de contacts avec le monde extérieur,  il m’est difficile, à part via mon prisme de vraiment me rendre compte de façon objective et non biaisée à quel point j’ai pu être toxique, si toxique j’ai été.

La lecture de ce livre m’a été difficile, je l’avoue. Bon, je ne me reconnais pas complètement dans le portrait dressé par l’auteure de son ex mais cela m’a énormément amené à me regarder en face, à me faire réfléchir. La relation décrite dans le livre et le cheminement personnel de l’auteure m’ont laissé sans voix. J’ai énormément apprécié l’humour grinçant, parfois, outil souvent indispensable pour prendre du recul face à une situation difficile. Et c'est pas ce qui manque dans le livre. A certains moments estomaqué, je ne pensais pas que ça pouvait partir si loin. J'en dis pas trop sinon je spoile.


L’auteure détaille de façon très intéressante et documentée les étapes qui lui ont donné les armes pour affronter cette douloureuse épreuve. Certaines références m'ont beaucoup parlé et fait rire et même si je m'identifie peut être plus du côté de la partie adverse, malheureusement ( I be fucked up ), je me suis beaucoup attaché à l'auteure, à son parcours, à sa résilience.

Je ne suis pas des plus doués pour analyser une oeuvre et en parler mais ce livre m’a réellement touché. Suffisament pour que j’ai envie d’essayer de le faire connaitre à mes innombrables lecteurs. Même si je suis maladroit avec mes mots et que je ne me montre pas sous un jour des plus favorables. Je m'en cogne... Je ne pense pas être un pervers narcissique ou un manipulateur mais j'ai clairement des choses, comme nous tous au final, sur lesquelles je dois travailler, et je remercie l'auteure de ce livre pour cette introspection nécessaire.

En bref, cette lecture m’a énormément m’a été bénéfique. Difficile parfois. Mais bénéfique. Je n’ai, en aucun cas, l’intention dans un futur proche ou éloigné d’envisager l’option éventuelle de peut être me relancer dans une relation de couple, j'en ai déjà parlé. Cela étant, je vois maintenant mieux mes petits travers et je vais pouvoir travailler dessus. Pas pour les autres. Pour moi.

Le livre s’appelle donc « Tant pis pour l’amour ou Comment j’ai survécu à un manipulateur ». Je le recommande chaudement. A tout public adulte. Une petite pépite !

tantPisPourLamour

Posté par LoneDrawer à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2019

J'avais prévenu...

nue
... Que je mettrais beaucoup de damoiselles.

 

Posté par LoneDrawer à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Playing for change (3)

pfc 3


Et le p'tit lien qui va avec.

 

Posté par LoneDrawer à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petite recherche

dad

Vraiment pas mécontent de son expression, pour une fois.

A encrer et peindre, hop !

Posté par LoneDrawer à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 octobre 2019

Encore...

femmes 1

femmes

On change un peu de technique pour s'amuser un peu.

 

Posté par LoneDrawer à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vieux tiroirs (3)

15

16

17

18

19

20

21

22-23

24
Voici donc la troisième histoire que j'avais desinée l'année dernière. Ce projet a été avorté pour le moment. J'ai prévu d'autres chapitres qui sont, pour certains, en phase d'écriture.

 

Posté par LoneDrawer à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2019

First Date

first date

Krkrkr !

Il est méchant, Monsieur Brochant, il est mignon, Monsieur Pignon !


Posté par LoneDrawer à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Zen

zen caro 1

zen caro

Ma sœur ms'est mise au yoga depuis l'année dernière. Ca lui a fait un bien fou et désormais, elle s'accorde, quand elle peut des moments méditations.
Elle m'a demandé il y a quelques temps de lui dessiner un paysage un peu zen, un temple dans la nature.

Comme j'aime bien faire plaisir, je me suis permis d'en faire deux, dont voici les ébauches. Ils ont été peint mais bougre d'idiot que je suis, j'ai oublié de les scanner. Voici donc les crayonnés.

 

Posté par LoneDrawer à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2019

Le temps passe...

Aaaw

 

Ca va faire 4 ans que j'ai pris la ferme décision de ne plus m'aventurer dans les eaux parfois troubles des relations amoureuses / de la vie de couple / coups d'un soir.

En toute sincérité, c'est pas une partie de plaisir tous les jours mais c'est une vie que j'ai appris à aimer, des petites habitudes à prendre, apprendre à mieux se connaître, se permettre d'être sans complexe, sans compromis, se laisser le temps. J'ai gardé tout le bon qu'il y avait à garder de mes expériences passées. Pas de rancœurs, bien au contraire, je m'estime chanceux d'avoir pu connaitre ce que j'ai connu.

J'ai deux citations en tête que j'ai glanées sur le net qui résument assez bien ce que je ressens. Ca vous fera bosser votre Anglais:

"People who have been single for too long are the hardest to love because they have become so used to being single, independent and self-sufficient on an emotional level that it takes something extraordinary to convince them that they need someone in their lives"

"Solitude is dangerous. It's very addictive. It becomes a habit once you realize how peaceful and calm it is. It's like you don't want to deal with people anymore because they drain your energy."

Il y a bien quelques trucs qui me manquent, parfois, d'où le dessin. La tendresse. Partager un moment. Les p'tits surnoms débiles...

Mais bon, live and learn, on est vraiment pas si mal tout seul, tranquille...

Posté par LoneDrawer à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]